Les grandes orientations de prise en charge

En France, la prise en charge des personnes porteuses d’autisme peut théoriquement se faire dans différents lieux adaptés aux âges de la vie : Centre d’Action Médico-Sociale Précoce (CAMSP), Centre Médico-Psychologique (CMP), service de pédopsychiatrie, intersecteur de psychiatrie infanto-juvénile, Service d’Education Spécialisée et de Soins à Domicile (SESSAD), Institut Médico-Educatif (IME), Centres d’Accueil Thérapeutique à Temps Partiel (CATTP).

Malheureusement, en pratique, le manque de places disponibles en structures se fait cruellement sentir comme le soulignent le rapport de l’ANDEM ainsi que de nombreux autres rapports. En France, la prise en charge des enfants porteurs d’autisme est insuffisante tant sur le plan qualitatif que quantitatif.

 

Les grandes orientations de prise en charge présentées ci-dessous ne sont pas exhaustives mais elles sont les plus courantes :

 

 

Les prises en charges d’un domaine particulier de perturbations prennent place à l’intérieur d’un de ces modèles de prises en charge plus global.  Elles s’organisent en séances régulières. Il existe de plus en plus de suggestions thérapeutiques  pour la prise en charge des enfants autistes. Il convient de les prendre en compte tout en les évaluant avec une méthodologie stricte. L’enfant porteur d’autisme peut bénéficier d’une prise en charge :

-          Educative

-          Psychologique

-          Orthophonique

-          Psychomotrice

-         Autres: ergothérapie, musicothérapie,...