La prise en charge orthophonique des enfants porteurs d'autisme non-verbaux

Il semble que beaucoup de patients autistes arrivent non verbaux en orthophonie. Ceci est d’autant plus vrai que l’orthophoniste exerce en structure. Au cours des prises en charge, certains construiront un langage plus ou moins efficient, d’autres acquerront un bagage minimum de langage verbal et enfin la plupart développeront leur communication et apprendront à s’exprimer autrement que par des troubles du comportement… 

Objectifs

  • A long terme

Elle a pour objectif l’acquisition des aptitudes et compétences essentielles à la communication expressive (non verbale ou verbale), mais aussi réceptive. En conséquence, le travail vise donc à développer les compétences communicatives de l’enfant et à asseoir les bases sur lesquelles pourra se construire le langage… 

 

  • A court et moyen terme

Le  premier objectif  poursuivi va être d’établir un contact, d’entrer en relation, de créer un lien avec l’enfant … Il faut qu’il prenne plaisir à venir, à découvrir le matériel, qu’il accepte de suivre le cadre posé et s’ouvre à l’interaction. Au début de la prise en charge, l’essentiel du travail est donc de chercher et trouver un point d’accroche pour entrer en interaction avec l’enfant. A chaque séance, ayons pour objectif qu’il se passe au moins une chose de l’ordre de l’interaction, si infime soit-elle...

 A moyen terme,  les progrès peuvent être minimes,  mais au fil des séances, on va observer un temps d’attention conjointe plus long, une meilleure qualité de regard, un temps de réponse plus court, une meilleure compréhension des consignes simples,...

Modalités

La prise en charge peut s’effectuer en individuel, avec ou sans  groupes combinés. Il semble nécessaire de proposer au moins deux séances de 30 minutes par semaines.

Le choix de l’heure de la séance semble être important. Il faut le faire avec les parents, en déterminant un créneau où l’enfant est généralement en forme, mais aussi en tenant compte de notre propre rythme journalier (éviter par exemple le début d’après-midi afin de ne pas subir la fatigue de la digestion !).

 

Les grands axes de travail

Tous les axes de ce travail vont être intimement liés autour du cœur de la pathologie autistique (la communication), particulièrement mis en exergue lorsque l’enfant est sans langage. Tous les domaines sont ainsi travaillés en parallèle (perception, pré-requis, communication expressive, compréhension), sans ordre de progression établi. 

 

                               ¤ Les capacités perceptives

 ¤ Les pré-requis à la communication

 ¤ La compréhension et la communication réceptive

 ¤ Les moyens de Communication Augmentée et Alternative

 ¤ Les émotions

 ¤ Les groupes